10 mars 2008

CAMEROUN.TRIBALISME ET ETHNICISME

Le puzzle camerounais Ahmadou Ahidjo croyait avoir laissé aux Camerounais un précieux héritage pompeusement désigné unité nationale. Son héritier Paul Biya pour mieux apâter les Camerounais a prôné l’intégration nationale. On savait depuis quelques années, contrairement au discours officiel, que le pays était fortement balkanisé par les démons du tribalisme et de l’ethnicisme. La preuve, la moindre bourgade ou le patelin le plus enclavé du pays se sent obligé d’adresser motions de remerciement et d’allégeance à Paul Biya dès... [Lire la suite]
Posté par Noumbissie à 15:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 mars 2008

LE CRISE CAMEROUNAISE A PARIS

Bernard GUETTA. Géopolitique. France Inter.  Jeudi 28 février 2008 L'Afrique en miniature Sur la façade atlantique de l'Afrique, frontalier de deux Etats en crise, Tchad et Nigeria, le Cameroun, à son tour, plonge, dans la violence. Ce n’est pas le Kenya, encore moins le Darfour, mais les émeutes qui ont gagné, hier, Yaoundé, la capitale, après avoir débuté, le week-end dernier, dans le grand port de Douala ont au moins fait sept morts – au moins car les hôpitaux ont reçu ordre de ne pas fournir de bilans. ... [Lire la suite]
Posté par Noumbissie à 00:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 mars 2008

MOUVEMENT POPULAIRE AU CAMEROUN

Le politiste recommande une lecture attentive du thermomètre qui indique la poussée de fièvre au lieu de le casser par une répression aveugle Avec la conjoncture émeutière que le Cameroun à connu ces derniers jours, du samedi 23 février au jeudi 28 février 2008, on a pu observer un terrible déchaînement de violence, de protestation et de provocation autant que de répression. Une puissante onde de choc expressive d’une agressivité et d’une hostilité de forte intensité a traversé de nombreux secteurs et... [Lire la suite]
Posté par Noumbissie à 00:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
29 février 2008

DISCOURS DE PAUL BIYA APRES LES EMEUTES

Du 25 au 29 février, le Cameroun est le théâtre de graves violences.Après un appel à la grève des transporteurs et chaufeurs de taxis, le mouvement se transforme en une véritable contestation de la politique sociale du Président Paul Biya au pouvoir depuis 27 ans. Les forces de l'ordre tirent à balle réelles sur des manisfestants pacifiques. On compte plus d'une cinquantaine de morts dans l'ensemble du pays. Voici la réponse du Président Biya. Ecoutez.1
Posté par Noumbissie à 12:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 février 2008

LA REVISION CONSTITUTIONNELLE EN DEBAT

Modification de la Constitution : Pour un Front constitutionnel Constituons une union pour la défense du sacré des textes que nous nous sommes donnés.Patrice Nganang * L'heure est grave. Devant l'hypothèse d'un changement de l'article 6 de la Constitution qui aurait bientôt mis à la retraite Paul Biya, les forces de l'opposition chez nous sont silenciées. Ces âmes courageuses, quand elles se mobilisent, se heurtent à la violence de la police du dictateur. Pour nous qui sommes à l'étranger, il est plus... [Lire la suite]
Posté par Noumbissie à 22:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 février 2008

CAMEROUN:UN MILLENAIRE D'EXPLOITATION AGRICOLE D'UNE SAVANE DU NORD CAMEROUN

Un millénaire d'exploitation agricole d'une savane du Nord-Cameroun: d'un modèle extensif à une intensification modèle? Lire la suite. http://letg.univ-nantes.fr/colloque/pdf/C1_0505_LANGLOIS.pdf
Posté par Noumbissie à 22:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 février 2008

LE SULTAN NJOYA ET LE POUVOIR BAMOUN

LE SULTAN NJOYA ET LE POUVOIR ROYAL BAMOUN Par Judith NJELE Le prétexte du présent article m’a été suggéré par Georges Meurillon1, qui a mis à ma disposition un ensemble de cartes postales réalisées au Cameroun au début du siècle, entre 1900 et 1930. Après avoir rédigé un mémoire de D.E.A. d’histoire sur « La naissance du christianisme en pays Bamoun de 1902 à 19332 », j’ai eu à côtoyer l’univers de ce peuple camerounais –auquel je suis apparentée- et à engager des relations avec les autorités... [Lire la suite]
Posté par Noumbissie à 20:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 février 2008

LES MECANISMES TRADITIONNELS DE PREVENTION

LES MÉCANISMES TRADITIONNELS DE PRÉVENTIONET DE RÉSOLUTION DES CONFLITS EN AFRIQUE NOIRE THIERNO BAH Au seuil du IIIème millénaire, on assiste en Afrique à une sorte d’implosion, marquée par l’instabilité politique, des coups d’État, des guerres civiles, des conflits ethniques et frontaliers qui rendent ce continent si vulnérable à la misère. Des drames, comme celui de la Région des Grands Lacs revêtent une dimension de pathologie historique et sociale qui interpelle la conscience universelle. La violence n’est cependant ni... [Lire la suite]
Posté par Noumbissie à 19:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 février 2008

CAMEROUN:ETUDE ENTOMOLOGIQUE SUR LA TRANSMISSION DE LA LOASE DANS LE DEPARTEMENT DE LA LEKIE

Loa ont été décrits à la suite de traitements par ivermectine dans le département de la Lékié, région de forêt dégradée du centre Cameroun. Une étude entomologique a été menée dans un village de cette région entre mai 1999 et avril 2000 pour déterminer si les fortes charges microfilariennes de Loa observées dans la population, qui peuvent dépasser 10000 microfilaires par ml de sang, étaient en rapport avec des densités élevées de Chrysops vecteurs. Les Chrysops capturés au filet, en 10 points du village, par des... [Lire la suite]
Posté par Noumbissie à 19:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 février 2008

CAMEROUN. ETAT DE DROIT OU ETAT DE LOI

Réflexion : Il suffit d'une injustice… La Justice est l'âme de la République, quand on est en République. C'est aussi pour cela que le juge a la latitude exceptionnelle de juger en âme et conscience. Par Charly Gabriel Mbock* Mutation 14.02.08 D'après son acte d'état civil, le Cameroun officiel compte 48 ans : près d'un demi siècle de gestion publique. Une administration aux allures de marécage y a privilégié l'ordre public aux dépens de l'ordre républicain. Aujourd'hui, cette administration... [Lire la suite]
Posté par Noumbissie à 14:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]